Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous laisse découvrir ce que cache ce titre. Le coutographe

Samedi 17 juin, je suis descendu, ben oui parceque de Rodez, 600 m d'altitude, tu descends quand tu te rends dans les environs de Montpellier, ce qui était le cas.

Or donc je suis descendu de bon matin (départ 6.00h) pour voir une petite merveille, une
rareté.

Je te jure que n'exagère pas, je l'avais vu en photo, morbleu qu'il était beau.

J'en avais parlé à Michel Frayssou de Vent d'Aubrac, qui avait trouvé cette merveille à son goût également.

Donc après 2H 30 de route je me trouve dans une maison bourgeoise où se déroule une vente aux enchères, et là j'y ai vu la merveille posée sur une table: un vrai couteau Laguiole ancien, très ancien même, un couteau laguiole droit de taille très respectable, à lame feuille de sauge, la "mouche" lisse devait être surmonté d'un anneau aujourd'hui manquant.

Une véritable merveille, je te dis: un manche ivoire d'une vingtaine de centimètres, bien évidemment pas de croix du berger sur les côtes, pas de fioriture sur le ressort épais qui s'affine au cul du couteau, point de guillochage, une lame large, épaisse, présentant une marque que je n'ai pas réussi à reconnaître, malheureusement réduite de quelques centimètres (un couteau même solide n'est pas un tournevis ni un pied de biche).

Cet objet doit être l'oeuvre d'un coutelier officiant au XIXème , le couteau en possède toutes les caractéristiques, du vrai travail artisanal....

Ayant posé quelques enchères sur cet ancêtre, j'ai déclaré forfait au bout de quelques temps, d'acharnés connaisseurs plus argentés que moi étaient également présents.

Oh! il ne s'est pas vendu fortune, mais avec les frais inhérent à ce type de vente, il eu fallu débourser une somme que je n'avais pas en poche à ce moment là.

Je sais que ce couteau est désormais entre de bonnes mains, celle d'un collectionneur averti qui saura le préserver désormais de mauvais traitements.

Je te joins la seule photo, trouvée sur le site du Commissaire priseur, pour montrer un peu cette rareté.

Point de regrets de n'avoir pu acheter ce couteau ancien, j'ai pu voir, manipuler quelques temps ce que furent les premiers couteaux Laguiole, et crois moi: c'est quelque chose de superbe.

D'après ce qui se dit de nos jours sur ces grands couteaux, celui ci a du être un couteau de mariage ou de cérémonie marquant le passage à autre chose, à une autre vie, tel que cela se faisait à cette époque, mais nous en avons perdu le sens aujourd'hui.

Voilà j'espèr
e que ce résumé auras su t'intéresser, et ce malgré sa longueur.

A bientôt
Jean-Claude

Jean Claude : une journée formidable
Tag(s) : #You